Zur Hauptnavigation springen [Alt]+[0] Zum Seiteninhalt springen [Alt]+[1]

Leistungsmessung


« Les élèves doivent-ils noter leurs profs ? »

Internet est le nouveau pays de tous les possibles. Liberté d’expression sans frontières. En février 2008, un certain Stéphane Cola lance un site qui aussitôt soulève la polémique : note2be.com . Sous le slogan « Prends le pouvoir, not tes profs », il encourage tout élève – du primaire à l’université – à noter ses professeurs de 0 à 20 selon six critères : intéressant, clair, disponible, équitable respecté, motivé … Et à mentionner leur nom et celui de leur établissement. L’élève bien sûr reste anonyme. Cependant, il doit respecter des règles de comportement qui n’autorisent ni insultes ni diffamations ni esprit de vengeance.

Objectif de M. Cola : évaluer la capacité des professeurs à faire progresser les élèves pour améliorer la qualité des cours et les résultats scolaires, et aider les parents à choisir la meilleure école pour leurs enfants. Les élèves qui passent une bonne partie de leur vie en classe seraient en droit d’exprimer publiquement un jugement sur leurs professeurs. Les parents aussi peuvent noter. Dès fin février 2008, quelques 50 000 enseignants avaient été évalués en ligne. M. Cola souligne qu’aux Etats-Unis et en Allemagne (avec spickmich.de) la notation des profs est une pratique normale, adoptée déjà dans quelques universités de l’Hexagone. Les syndicats franÇais d’enseignants n’ont pas attendu pour réagir et réclamer la fermeture de note2be . En juin 2008, la cour d’appel 1 de Paris a demandé au site de faire disparaître de ses pages les noms des professeurs – confirmant ainsi une décision de justice du mois de mars. Mais Stéphane Cola, qui ne renonce pas à son projet, a ouvert une nouvelle version du site. Et élargi en même temps son champ d’activités. note2be permet maintenant d’évaluer des services publics comme la Poste et toute une série de professionnels comme les avocats, plombiers, médecins etc …

Sur le marché de l’évaluation, note2be n’est pas seul. Des sites du même type se multiplient sur Internet. Chacun peut donc jouer à l’expert anonyme en distribuant des notes sur tout. Et un jour être évalué à son tour … Course à la performance oblige, la vie risque de devenir un interminable examen. « Prends le pouvoir, not tes profs » … Pour beaucoup, cela veut dire le monde à l’envers, la porte ouverte à tous les abus, la fin programmée de l’autorité. L’écolier du primaire qui note son prof avant même de savoir lire couramment ? Ou bientôt peut-être l’enfant qui note ses parents ? Mais ne plaisantons pas avec les choses sérieuses. Les défenseurs de l’évaluation des profs par les élèves la comparent aux notes données par des organismes ou des associations de consommateurs à des produits : films, livres, appareils ménagers 2 , caméras, télés etc. Les profs répondent qu’ils ne sont pas une marchandise. Mais que peuvent-ils contre cette tendance à vouloir tout évaluer qui s’empare de la société d’aujourd’hui? note2be et les sites analogues 3 sont dans l’air du temps. Rien ne semble devoir stopper leur succès auprès des usagers du Net.


Source: Sonia Nowoselsky, ds: Revue de la Presse, janvier 2009.

 

weiter: Compréhension: Les élèves doivent-ils noter les profs

weiter: Solutions

 

Les élèves doivent-ils noter les profs Klausur: Herunterladen [doc] [45 KB]


1   la cour d’appel: Berufungsgericht (entspricht etw. d. Oberlandesgericht)
2   appareils ménager: Haushaltsgeräte
3   analogue: ähnlich, vergleichbar